Aménagement d’un petit balcon de rêve, le concept

Le tout pour moins de 250$
Table en bois sur balcon avec vue sur la nature

C’est paradoxal, mais suite à la série d’articles que j’ai publiés, mon déménagement ne fut point facile. Pas par manque d’organisation, je vous l’assure.

Disons que la situation actuelle n’a pas aidé...

Je vous passe de lamentations, car ce fut l’occasion de se nourrir l’esprit, de lancer cette plateforme et surtout de planifier la déco de mon futur logis!!! Enfin bref, j’ai déménagé le 2 juillet, donc la priorité #1 était le balcon.

Pourquoi?

Parce que j’avais l’ambition d’aménager un potager. Le mois de juillet étant déjà entamé, il ne fallait pas perdre de temps. Pouvoir se poser dehors était aussi un #goal. 

Laissez-moi donc vous présenter ma planche tendance (moodboard) et dans une prochaine publication le résultat final.

Le point de départ 

La première étape a été la récolte de données. 

Ici c’est très simple, l’espace est très limité. J’ai travaillé avec un balcon situé en hauteur qui fait 9 pieds et 10 pouces sur 4 pieds et 11 pouces (3 m x 1,5 m). L’orientation de la mini-terrasse est en plein ouest, donc l’ensoleillement est très intense à partir du moment où le soleil est au zénith [midi]. Cette notion est très importante, car elle conditionne le choix de plantes qui peuvent être cultivées

Conseil de pro : Les orientations sud ou ouest sont idéales, car elles vous permettent de [presque] tout faire pousser. À l’est, ça va encore, mais attention au Nord. Il faudra choisir des plantes qui nécessitent peu de soleil, comme les légumes feuilles (laitues, oseille et kale), les légumes racines (radis et navets) et petits arbustes fruitiers (framboises, baies sauvages). Rappelez-vous, tout simplement, qu’un espace ayant un minimum de 6 heures de soleil direct par jour légitime la transformation en potager. 

Ensuite, j’ai évalué l’exposition au vent. Mon balcon est à l’étage donc je ne peux pas prendre le risque de suspendre des jardinières en macramé…

Par contre, les balustrades du balcon sont en verre, donc cela permet de protéger les plantes des vents violents et de les poser sur le sol sans problèmes. 

La dernière étape était d’établir un budget, parce qu’il est facile de s’emporter, puis d’acheter 20 pots à fleurs et lanternes. Mon plafond était de 250 $. 

Petite récapitulation des stats à collecter avant de commencer :

  • dimensions de l’espace
  • ensoleillement
  • exposition au vent
  • budget

Petite note : Faites attention au poids maximal que peut supporter votre balcon. Pour avoir l’info, référez-vous aux documents techniques de votre résidence ou poser la question à votre bailleur ou faites le calcul

Le moodboard

Suite à plusieurs séances sur Pinterest (voir mon tableau prénommé Garden in da city) et à la sauvegarde de nombreuses photos sur Instagram. J’ai sélectionné une série d’images qui m’ont aidé à développer le concept de mon balcon prénommé : Géométrie tropicale

L’usage de noir & blanc et de traits angulaires permettent de structurer l’espace. Le terme tropical est utilisé, car je souhaite faire pousser des plantes issues des milieux chauds, telles que l’okra et origan cubain. 

Faites-moi savoir si la planche tendance vous plait en commentaire et abonnez-vous à l’infolettre, le dévoilement du résultat final arrive bientôt.

Bisous!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.