13524460759.8dd5717.5618d3272bdd492ea6e55fa8c912708e

Guide ultime : vendre et acheter des articles de seconde main

Avec cet article, vous n'aurez plus à renouveler vos petites annonces.
table lampes et chaise design

Achetez-vous des articles de seconde main ? Oui ! Cet univers est nouveau pour vous ?

Si votre réponse est oui, vous faites probablement partie des 82 % de Canadiens ayant pris part à l’économie de seconde main en 2018. En effet, le dernier rapport d’un groupe de chercheurs de l’Université du Québec à Montréal, mandaté par l’entreprise Kijiji, indique que les canadiens ont gagné 961 $ par an en vendant des biens usagés et ont économisé 723 $ par an en achetant usagé.

La consommation de biens d’occasion comprend l’acquisition ou le délaissement intentionnel de biens durables ou semi-durables :

• usagés ou neufs ;
• restés dans leur état original et ayant la même fonction;
• ayant déjà eu un ou plusieurs propriétaires ;
• avec transfert de propriété ou d’utilisation seulement (prêt);
• destinés dès l’acquisition ou par la suite à être échangés (avec contrepartie: c’est du troc) ou totalement cédés (gratuitement: c’est un don);
• pour lesquels le consommateur a entrepris les démarches nécessaires, souvent avec l’aide de divers intermédiaires.

LE 5E INDICE KIJIJI DE L’ÉCONOMIE DE SECONDE MAIN

En clair, l’économie de la seconde main a généré 27,3 milliards de dollars en 2018 ( représente 1,23 % du PIB du Canada). Cette tendance croit depuis 2015 et si vous n’avez pas commencé à vous y mettre, nous nous demandons ce que vous attendez !

Dans cet article, je me permets de vous partager toutes mes astuces pour faire de bonnes affaires et vendre ce que vous avez de trop. Le marchandage est une bonne façon de faire des économies et de financer vos prochains projets !

Mes conseils s’appliquent surtout à Kijiji et le Marketplace de Facebook, mais peuvent très bien être utilisés avec les autres dispositifs de vente (eBay, Craigslist, letgo, etc.)

Pour vendre des articles de seconde main

Vendre en ligne n’est pas sorcier, il suffit d’avoir un accès internet et de privilégier l’utilisation d’un téléphone intelligent. En effet, 80 % du trafic sur Facebook passe par un iPhone, Samsung ou autre. Une fois que vous savez cela, voici mes petites astuces pour que vos articles partent comme des petits pains chauds :

sofa vert en velours de seconde main

Photos. La condition #1 pour vendre rapidement est de prendre des photos de qualité. Please my dear, pas de photo floue, prise à contre-jour, dans une pièce en désordre. Même si votre objet est de seconde main, vous devez bien l’apprêter. C’est comme s’il devait passer une entrevue !

Pour de belles photos, la solution est très simple, vous avez juste besoin de lumière naturelle. Pour un look plus glamour, prenez vos photos contre un matériau noble tel que le bois massif, le marbre ou de la céramique. Placer une plante dans le décor est aussi bien. 

Conseil de pro : Vous pouvez utiliser le mode de photo carré (1024×1024 pixels) de votre smartphone. C’est le format qu’utilise Facebook, donc vos photos seront mieux cadrées.

L’état de l’article.  Assurez-vous de bien nettoyer vos articles et même de les lustrer. Un article sale ou mal entretenu met la table pour une négociation à la baisse.

Keywords.  Avant de rédiger votre texte descriptif, faites une petite veille concurrentielle. Notez les mots-clés et les marques les plus utilisés par les autres vendeurs, puis inscrivez-les dans le titre et la description.

Une cafetière à piston, même si elle est de marque inconnue, peut être décrite comme une « cafetière à piston de style Bodum/French press ». Ainsi, toute personne qui cherche un objet très populaire tombera aussi sur votre annonce. 

Description. Soyez clair et concis, la plupart des gens ne veulent plus lire, alors évitez les longs textes. Voici les caractéristiques à inscrire :

  • Dimensions de l’objet ;
  • Couleur de l’article ;
  • Marque ;
  • État de l’article ;
  • Point de repère important. Ex. : Proche du métro Berri-UQAM, situé à côté du Stade olympique, situé dans le quartier Rosemont.

Conseil de pro : Au lieu d’inscrire les dimensions (impériales et métriques) dans la description des articles. Ajoutez des photos qui comprennent un ruban à mesurer. Ah la paresse…

Prix. Disons que vous cherchez à vendre une mijoteuse, vérifiez s’il y a d’autres offres du même article et leurs prix. Vous pouvez, ensuite faire la moyenne de prix affichés et déterminer, ainsi le vôtre. Voici quelques autres règles générales qui peuvent vous aider à déterminer le coût :

  • Vendre l’article à 70 à 80 % de son prix neuf
  • Comparer l’état de l’article avec son état lorsque vous l’avez acheté (permets de savoir si on soustrait 20 ou 30 % du prix initial)
  • Réduisez le prix en fonction de l’âge (5 % de moins pour chaque 2 ans)
  • Observez comment l’article a été construit et quels matériaux ont été utilisés
  • Faites évaluer les articles de grande valeur ou de niche par des professionnels (bijoux, antiquités, meubles anciens)
  • Demander à votre entourage s’ils achèteraient l’article au prix demandé

Négociation. Saviez-vous que vous pouvez devenir un As de la négo ? Il suffit de bien vous préparer.

Avant de publier l’annonce, déterminez le prix que vous aimeriez avoir dans un monde idéal (WISH). Ensuite, déterminez le prix que vous voulez et pour lequel vous seriez satisfait (WANT) et finalement le prix plafond (WALK). C’est-à-dire le prix le plus bas que vous pouvez tolérer, au deçà de ce montant la conversation se termine. Ciao, bye !

deux structures de bois dans lesquelles sont déposée une chaise et tabouret

Une fois que vous avez balisé le terrain, il sera plus facile de discuter avec les gens et surtout, vous ne perdez pas trop de temps. Cette technique de négociation positionnelle m’a été apprise à l’école [de commerce], mais essayez-la, ça fonctionne à coup sûr. 

Réactivité. Essayez de répondre dans l’heure où la personne vous a contacté. Facebook vous présentera à plus de personnes si vous êtes un vendeur actif !

Période. Il est extrêmement important de noter que le jour de la semaine et le mois auquel vous allez publier vos offres aura un impact sur vos résultats. Pour vous aider, je vous ai créé l’illustration suivante.

calendrier de vente et achat article de seconde main

Conseil de pro : Dimanche est la meilleure journée pour mettre vos offres en ligne, puisque c’est une journée de repos pour la plupart des gens.

Pour acheter des biens 

Changeons de chapeau maintenant ! Il y a quelques lois [non écrites], affectée à l’achat d’articles de seconde main, qu’il faut suivre pour trouver de réelles pépites! Les voici :

Planification. Faites-vous une liste d’articles dont vous avez réellement besoin et ressortez-la dès qu’une annonce vous séduit. Objet absent de la liste = Achat compulsif, voire superflu.

femme avec un telephone a la main et avec son ordinateur portable

Fréquence de visite. Il faut regarder tous les jours, toutes les heures, toutes les minutes… Plus sérieusement, joignez plusieurs groupes Facebook dédiés à la vente de biens d’occasion ou abonnez-vous à certains mots-clés (ex. : plante, casserole en fonte, cuisinière). Dès qu’une personne publiera une offre qui correspond à ce que vous cherchez, vous recevrez une notification.

Conseil de pro : Vous pouvez joindre le groupe As-Tu Ça Toi de votre région. La communauté se veut un lieu de partage (gratuit) où l’on peut donner et/ou recevoir ces objets de seconde main qui deviendra neuf pour l’autre.

Plus loin = Moins cher. Souvent les personnes habitant dans des secteurs de faible densité affichent des prix beaucoup moins élevés que dans des quartiers centraux, tels que Rosemont!

Pour ma part, il a été possible de trouver une machine à café de marque Breville listé au prix de 150 $ à Vaudreuil-Dorion. À Montréal, les prix tournaient autour de 300 $ (le prix de la neuve est 350$…).

Machine a cafe de marque Breville neuve

En l’absence de concurrence, les prix affichés sont beaucoup plus avantageux, pour vous l’acheteur aguerri. 

Personnaliser votre message.  Je vous en conjure, pour qu’on vous réponde, démarquez-vous. Ne cliquez pas sur les messages de demande de disponibilité automatiques.  Rien de plus irritant que de recevoir une série de « Is it available? ». 

Rechercher les grandes marques. Ne vous restreignez pas seulement à Ikea et Structube, si vous recherchez des équipements pour votre logis. Pensez à taper des noms comme Crate & Barrels, EQ3, West Elm et Urban Barn pour ne nommer que ces derniers.

Attention aux chenapans. Fiez-vous à votre instinct et laissez tomber toute annonce douteuse. Une astuce pour s’assurer que l’article à vendre appartient bien au vendeur est de demander des photos supplémentaires.

Voyage. Si vous êtes de passage dans une grande ville comme Toronto ou New York, prenez un petit 5 minutes pour regarder les articles de seconde main. Comme il y a beaucoup de mouvements dans ces villes, vous trouverez facilement des annonces de professionnels en fin de mission ou d’étudiants qui chercheront à vider leurs appartements avant de rentrer dans leur pays natal. C’est l’occasion de faire de belles économies (à condition de pouvoir rapporter les objets avec vous).

Négociation. Ici le conseil est simple, ne soyez pas indécent. Proposer 40 $ pour un objet annoncé à 200 $, c’est non. 

Voilà ce qui résument mes conseils pour faire de belles économies et vous faire de l’argent. Je clôturerais en vous conseillant de toujours rester cordial et poli…

Allez bisous!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *